Je croyais être juste, je croyais devoir partager mes valeurs.

L’extérieur était à aider. Je devais le relever.

Mais j’eu mal. Je me sentais rejetée, seule.

 

Mes valeurs ne me portaient plus.

Qu’allais je en faire ?

Moi qui voulais les porter au ciel.

 

Il ne restait qu’une possibilité :

Me changer, moi et mes bonnes valeurs.

Je ne voulais pas y croire.

C’est que, j’y réfléchissais à l’intelligence,

Et je voulais garder mon cocon de croyances, savoirs et affirmations.

 mains offrande source rosiedauve

 

En pratiquant, en voulant me changer,

Lorsque j’étais mal vis-à-vis des valeurs d’autrui,

Ou de moi-même,

Je me rendis compte, que les années impulsives,

De devoirs de partages,

Etaient saturées de doutes, peurs, repli sur moi.

 

La certitude d’être juste, obstruait les flux,

Ne permettant plus de prendre du recul,

De me remettre en questions.

 

Désormais, je garde mes « titres » pour moi,

Priorité à la paix, à l’entente.

Et quand ça ne va pas,

Je me demande : « quelles sont mes valeurs

A clarifier, et à ancrer ? »

Ainsi, moins de lutte,

Désir d’harmoniser mon intérieur,

Esprit clair et bon, vie claire et bonne.

 

Floryane Leguet