Je bloquais mes désirs, Et leurs plaisirs,

Je rejetais mon imaginaire, je n’osais pas plonger dans l’air.

Manque de confiance, regard baissé,

Je ne goutais, que force créative restreinte.

 

Puis, cela a changé.

J’osais lancer, les joies de mon esprit.

Pourquoi serais je condamnée ?

Ca se passe dans ma tête,

Source cœur, source joie.

 

porte entrouverte

Ecueils ? Les dépassements de la création sur la réalité ?

Pourquoi dirais je : « je suis raisonnable, lorsque j’imagine » ?

 

Imaginer !

Les ailes de l’esprit, du cœur, de la Nature, qui s’exprime par soi même.

Imaginer…. C’est titanesque, parfois burlesque.

Mais toujours, ça nous fait vibrer,

On se sent grand, on est puissant.

 

Accueillir. Jouir. De son pouvoir, de folie de scénariste.

De son pouvoir, d’infuser ce que l’on veut, dans ce que l’on vit.

 

Floryane Leguet