Que nous pensions differemment est comprehensible et sain.

Mais pour s'entendre et grandir ensemble il s'agit d'accepter les propos au naturel, afin de dialoguer, debattre sur le sens.

 

Lorsque nous ne sommes pas d'accord, et que nous choisissons de discréditer l'autre a tout prix, pour faire valoir "notre raison", ce n'est plus constructif ni volontaire pour s'entendre.

Cette attitude exprime la guerre en nous, elle exprime de la violence.

C'est de la manipulation, tres efficace sur les esprits permeables, qui "pensent" par l'intermediaire d'"expbalance equilibre 1erts", par le biais de l'opinion majoritaire.

 

D'ailleurs je peux faire le pont avec la situation carcerale actuelle, et les traitements envers les dits criminels.

Enfermer et cloitrer n'est pas une solution.

 

C'est une reaction qui s'impose a l'autre, niant leur libre arbitre, leur vie emotionnelle et leur systeme de penser.

 

Tant que nous serons dans la reaction radicale, l'esprit criminel sera là.

Ce n'est pas des criminels dont nous ne voulons plus. C'est de leur type de comportements et de façon de penser.

Attention a differencier comportement et l'etre dans sa globalite.

 

D'ailleur, des criminels, il y en a de plus en plus, les prisons satturent, sans parler des conditions de vie a l'interieur.

Est-ce juste de servir la justice en employant des moyens "degueux" pour contribuer a "faire revenir la raison" ?

N'agissons nous pas comme ceux que nous condamnons en traitant de façon devalorisante ceux envers lesquels nous voulons faire comprendre le fonctionnement "equilibre" du systeme ?